Le voyage #2

La seconde partie du voyage fut quasiment aussi calme que la première mais le spectacle extérieur changea radicalement. De nombreux oiseaux typiques de la région antarctique paradent autour du bateau : albatros fuligineux, damier du cap, océanite de wilson, fulmar antarctique, pétrels des neige, pétrels géant antarctique,  Labbe de McCorrmick, pétrels soyeux…Les premiers glaçons apparaissent également à l’horizon, d’abord éparses et de taille relativement modeste puis de plus en plus nombreux et impressionnants.

Apparition des premiers glaçons

Un damier du cap dans la grisaille polaire

Un pétrel rasant l’océan

Les premiers icebergs font alors leur entrée ! Détachés du continent depuis des années voire des décennies, ils dérivent lentement. La lumière ambiante devient intense, presque aveuglante, et se réfléchi sur ces mastodontes d’eau douce pour former des jeux de lumières incroyables, l’opticien que je suis est comblé ! Diffusion, réflexion et dispersion s’expriment dans toute leur splendeur dans ce royaume polaire. Notons que j’ai nommé un des icebergs le vélodrome, car il me fait fortement penser à un stade de foot bien connu…Oui c’est moins classe que faire référence à un scientifique, une planète ou que sais-je mais non c’est mon iceberg je l’appelle comme je veux !

Le ciel serait-il sous l’eau?

Iceberg se reflétant sur l’eau

« Mon » iceberg: le vélodrome

Au top!

Nous observons également par ci par là quelques manchots Adélie en quête de nourriture loin de leurs nids, réalisant au passage de belles acrobaties pour sortir de l’eau: de vraies torpilles! Même si la réception n’est pas toujours maitrisée…

Manchot Adélie jaillissant de l’eau

 

Réception en douceur pour cette fois!

Nous atteignons ensuite le pack, masse compacte de glace de mer empêchant le bateau d’atteindre la station. Nous nous frayons un chemin grâce au semi brise-glace qu’est l’Astrolabe mais à 70 km, plus moyen de traverser. Juste le temps de frôler un immense iceberg à près de 50 mètres de distance en mode Titanic (mais de façon totalement contrôlé par nos badass de capitaines) pour se sentir tout petit devant cette montagne de glace ; et cerise sur la chocolatine, des baleines nous ont fait l’honneur de nous souhaiter la bienvenue !

Le continent Antarctique face à l’Astrolabe: on touche au but!

La Lune nous offre un joli spectacle un brin rosé

 Après une dernière nuit quasi blanche à cause de l’excitation et du soleil permanent perturbant nos repères, le voyage se termine en hélicoptère. Grand baptême pour moi, et quoi de mieux pour première qu’un survol de la banquise Antarctique par beau temps. A peine le temps d’en prendre plein les yeux que Fabien, le pilote, me montre la base qui se profile au loin. 6 mois que je me prépare, 6 mois que je parcours livres, albums photos et site internet à propos de Dumont D’Urville et la voilà enfin littéralement sous mes pieds, quelle étrange sensation ! L’hélicoptère se pose j’entre alors dans une autre dimension temporelle, tout se passe en accéléré…

La banquise vue d’hélico

Dumont d’Urville en approche

Suite et fin dans le post suivant!

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le voyage #2"

Me notifier des
avatar
courbin maryse
Invité
courbin maryse

Magnifique belles images, très belle expérience profites en et travaille bien. Vivement les prochaines photos et prochains articles. Tu nous fais réver. Bisous de lavardac

Laure
Invité
Laure
Les trois petites têtes et moi-même sommes collés à notre écran. On a l’impression de suivre une nouvelle série tv qui se passerait dans des contrées lointaines sauf que c’est encore mieux, c’est du cousin dont il s’agit. Profite bien, on pense à toi. Gros bisous Rwanito! Mia, Lily, Jojo,… Read more »
wpDiscuz