La station Dumont d’Urville (DDU)

 La France joue aujourd’hui un rôle majeur dans la recherche en milieu polaire. Si sa présence reste faible en Arctique avec la seule base franco-allemande à Ny Alesund, sa position en Antarctique (Dumont d’Urville, Concordia) et dans les îles subantarctiques (Crozet, Amsterdam et Kerguelen) est très avantageuse. Elle est notamment l’un des 4 seuls pays à avoir une base permanente sur le continent antarctique avec l’Italie (avec laquelle elle co-gère Concordia), les États-Unis et la Russie, et se place au 5ème rang mondial en terme de publication d’articles de recherche concernant le pôle Sud.

pole-nord

La présence française au pôle Nord

pole-sud

La présence française au pôle Sud

                                                                                 Je reviendrai dans cette section sur l’histoire de l’implantation et de l’évolution de la station Dumont d’Urville sur le district de Terre-Adélie en Antarctique avant de donner un aperçu de ce qu’elle est aujourd’hui: une base de recherche dont la superficie des bâtiments représente plus de 5000 m2  et qui peut héberger jusqu’à 100  personnes durant la campagne d’été.

Historique de la station

Comment s’y rendre?

Visite des bâtiments

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz