L’histoire des Ourses: mythologie 2.0

La légende raconte que Zeus, dieu suprême de la mythologie grecque,  fils de Chronos et Rhéa, marié à Héra, se serait épris d’une nymphe dénommée Callisto et qu’ils eurent un fils, Arcas.

Rappel 1 : Héra était la sœur ainée de Zeus, ce qui déjà était un mauvais point pour un mariage réussi, à moins qu’ils eussent des racines chtis (rooo ça va !) .                               Rappel 2 : les nymphes étaient des divinités de la nature notamment réputées pour leurs nombreuses aventures et qui avaient la fâcheuse habitude d’être à longueur de journée sapées comme jamais ou plutôt dessapées comme jamais (cf photo). Nymphe qui par ailleurs donna le nom « nymphomanie », dont acte.

Des nymphes en pleine exactions

Bref notre ami Zeus n’a évidemment rien pu faire devant les charmes de cette péripatéticienne des temps anciens. Héra, outrée par les infidélités de son gougeât d’époux/frère, transforma Callisto en ourse, histoire probablement à l’origine de cette réflexion de Sacha Guitry : « Si la femme était bonne, Dieu en aurait une ». Plus tard, alors qu’Arcas chassait peinard en forêt dans l’espoir de se faire un bon gueuleton, Héra fit en sorte qu’une de ses flèches se dirigea vers l’infortunée ourse car ça ne lui suffisait visiblement pas de savoir Callisto condamnée à bouffer des glands et à se gratter le derrière sur des arbres, une vraie mégère en somme. Mais Zeus, qui se rappela probablement qu’il était quand même le big boss des Dieux et que ça allait deux minutes de se faire pourrave par sa grande sœur toute épouse qu’elle soit, sauva Callisto et l’envoya avec leur fils dans les cieux parmi les étoiles afin de les protéger pour l’éternité, où ils devinrent respectivement la Grande et la Petit Ourse. Ce qui avouons-le est bien plus classe que de transformer quelqu’un en ours pour une petite crise de jalousie, pratique qui pourrait cependant retrouver un second souffle de nos jours si l’on envisage des méthodes alternatives pour la préservation des ours.

Par la suite Héra, sorte d’ancêtre des femens ou protofemen, demanda justice à l’Océan (toujours plus !), qui condamna alors les Ourses à errer autour du pôle Nord et à ne jamais pouvoir se reposer sous la mer. Et en effet vous remarquerez que ces deux constellations ne passent jamais sous l’horizon dans les pays au-dessus de 41° de latitude Nord, car n’oublions pas que cette histoire provient de la mythologie grecque, donc de l’hémisphère Nord.

Voilà c’est fini, et une grosse bise à toute les femmes de la planète, je rigolais hein !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz